La fausse bruyère et troubles urinaires bénins.

Mercredi 19 février 2014 par

La fausse bruyère et troubles urinaires bénins.

De Calluna vulgaris (L) Hull., la callune vulgaire ou fausse bruyère, on utilise les sommités fleuries cueillies en fin de floraison.

La composition de la drogue végétale est variable selon l’origine de la plante mais elle est riche en polyphénols, en flavonoïdes, en tanins et proanthocyanes.

Elle est traditionnellement utilisée en France pour ses propriétés antiseptiques et diurétiques intéressantes dans les troubles urinaires bénins.

Vous réaliserez une infusion avec 20 g de drogue végétale pour 1L d’eau. Pour une efficacité optimale, consommez 2 à 4 tasses par jour (soit 500 mL à 1L). Elle peut être associée à d’autres plante antiseptique comme la busserole ou diurétique comme la queue de cerise en fonction des besoins.

Comme bon nombre de plantes, les données sont insuffisantes quant à son utilisation chez la femme enceinte ou allaitante et je la déconseille, dans ce cas la préférez Uva ursi en 9 CH. Chez les personnes sensibles, la consommation de tisane de fausse bruyère peut entraîner des nausées voire des vomissements.

Cette plante peut être confondue avec la bruyère cendrée, Erica cinerea L., qui sera utilisée dans les mêmes indications. Vous réaliserez une infusion en utilisant 50g de drogue végétale pour 1L d’eau à raison de 2 à 4 tasses par jour. Elle est également commercialisée sous forme d’extraits secs.

A bientôt pour de nouveau conseil.

 

Posts en relations

Tags

Partager

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>